Thierry THOMEN est un artiste né en 1960.

Toiles

Mon univers pictural actuel porte sur l’empreinte et l’essence des choses.

Je sculpte le papier et joue entre transparence et lumière, entre volume, espace, relief et profondeur pour donner un destin à mes toiles L’alliance entre deuxième et troisième dimension fait naître des scènes insolites qui prennent corps sous mes doigts.

Ces univers qui tentent de faire émerger les émotions, de les sublimer, se traduisent tantôt par la « présence dans l’absence, tantôt par une « trace » qui peut être à la fois mélancolique ou humoristique.

Influencée par l’aspect sauvage de la nature dont j’ai été enveloppée dans mon enfance passée en Argentine, et notamment en Patagonie, je perçois la puissance des volumes en noir et blanc.

Mes territoires de prédilection sont des lieux livrés à eux-mêmes.

Dans cette nature qui force le respect, je découvre des formes et des constructions qui obéissent à des rythmes qui amèneront le spectateur à explorer plus avant ma quête d’artiste. Les troncs s’imposent à moi comme des corps en mouvement, ils sont la structure, l’armature. Les branches qui jonchent le sol représentent les obstacles rencontrés dans la vie.

Le chemin initiatique qu’empruntera le spectateur le conduira tantôt au mystère tantôt à la lumière, au présent ou à l’intemporel.

Modelages

Mon admiration pour cette nature généreuse m’a spontanément amenée à représenter toute la puissance qui s’en dégage. Je me plais à modeler les animaux dans leur réalité pris sur le vif dans l’instant présent. Ils incarnent à la fois la vie dans toute sa force et dans ce qu’elle a de primitif.

L’aigle scrute l’horizon eh observe dans le lointain l’arrivée de sa proie.

Le canard, avec son cou inerte incliné, illustre la mort dans tout ce qu’elle a de plus naturel.

L’iguane, fouilleuse de vérité, symbolise le reptilien qui est en nous.

II est notre « moi profond en parfait décalage avec les diktats de la société dans laquelle nous évoluons comme sur la scène théâtrale de notre vie.

Les têtes m’inspirent également. J’aime les représenter au travers de la puissance des éléments. Certaines sont porteuses d’idées qui ne meurent jamais.

L’eau de pluie en nourrir quelques-unes. D’autres puisent leur substance dans les entraiIIes de la terre nourricière. D’autres encore sèchent au soleil et se parent de couleurs irisées. Le vent laisse l’empreinte de son passage en creusant des sillons plus ou moins profonds sur certains visages pendant que d’autres, impassibles, se défient de cet élément et affichent sans pudeur leur sérénité.

L’état brut de la nature sous nombre de ses facettes s’affiche sans complexe dans ce qu’elle m’évoque.

La Cour / montage sur bois / H. 20 : L. 20 cm
La Cour / montage sur bois / H. 20 : L. 20 cm
La Jonction / montage sur bois / H. 20 : L. 20 cm
La Jonction / montage sur bois / H. 20 : L. 20 cm
Plan de Glissement / Acrylique sur toile / H. 80 : L. 80 cm
Plan de Glissement / Acrylique sur toile / H. 80 : L. 80 cm